Espérer contre le cynisme

Espérer contre le cynisme

J’admire les contestataires du système qui s’appellent les «Indignés», parce que j’ai une affinité de pensée avec eux. Je les soutiens de mes écrits et un tout petit peu de mes sous, question de concrétiser mon appui. Pourquoi?

En premier, ils me rappellent Jean le Baptiste et Jésus de Nazareth dans l’annonce de la venue imminente du Royaume de Dieu. Pas de violence dans leurs comportements, mais seulement un discours sans détours et un mode vie réduit à la plus simple nécessité. Ces prophètes n’avaient pas de maison à eux où dormir et s’appuyer sur une famille. Pas d’armes brandies contre les puissants, mais seulement cette inébranlable conviction que le Royaume appartient à ceux qui ne savent pas de quoi demain sera fait. Ils sont allés au bout de leur dénonciation de l’oppression des pauvres et des sans-voix, en fait jusqu’à la limite de ce que pouvaient supporter les tenants du pouvoir.

En second lieu, contre le cynisme de la population vis-à-vis la classe politique et le système, les «Indignés» proclament l’espérance qu’un monde meilleur est possible si on veut bien ouvrir les yeux et si on veut bien remettre en question notre mode de vie où l’idéologie de la croissance économique est en train de mener le monde à la ruine.

Mais, voyons, le système a les moyens de faire taire ces dérangeurs. Car les Bloomberg et Labeaume de ce monde ne manquent pas pour invoquer l’ordre et la sécurité et nous faire croire que les Indignés vont se faire bobo. En fait, ces affairistes et instruments aveugles du système, et leur clique à cravate, songent bien davantage à leur propre image et à leur ré-élection. À ce sujet, bravo au maire Tremblay qui tolère – mais combien de temps résistera-t-il à la pression du système? – un discours éveilleur qui refuse de se coucher et de paralyser à la vue des gros bras.

Il y a de quoi sourire en pensant que le maire de New-York a profité de la nuit pour envoyer ses sbires casqués et armés de bâtons surprendre les Occupants de Wall street. Allons, qui de nous pense que son geste vise la protection du public plutôt que son empire financier et celui de ses petits amis? Cela me fait penser à un petit passage de la bible racontant l’arrestation de Jésus (Jn 18,1ss) où la cohorte de soldats romains et les gardes fournis par les grands prêtres vont dans le jardin de Gethsémani, avec leurs lampes et leurs armes, arrêter Jésus et ses disciples. Nihil novi sub sole.

Plus de 2000 ans après, plusieurs se souviennent des prophètes parce qu’en chacun de nous, malgré notre aveuglement et nos faiblesses, il subsiste un petit espace qui a soif de lumière et veut bien faire de la place à l’espérance. C’est pourquoi, quand bien même on délogerait les Indignés de la Place du Peuple ou de toute autre place de liberté, tous ceux que l’Évangile (Mt 5, 3-10) appelle les doux et les cœurs limpides sortiront de nouveau pour harceler les tenants du désordre établi. On a vu comment ça s’est passé durant le printemps arabe…

2 réflexions au sujet de « Espérer contre le cynisme »

  1. Citoyenneté contagieuse à 99%

    Dans un petit café de Montréal, deux douzaines de citoyens et citoyennes sont venus prendre des nouvelles du mouvement des indignés d’Occupons Montréal, de leurs revendications et de cette nouvelle manière d’être citoyen qui émerge partout. Leurs revendications concernent tous les aspects de la vie en société, surtout l’appauvrissement qui se généralise, car tout se tient. Un participant disait : «il faut mettre fin à la dictature de l’argent et partager réellement les richesses et rétablir une vraie démocratie». Plus on partage nos informations, nos situations de vie et nos analyses, plus on comprend ce qui se passe et comment on nous exploite et nous aliène. Nous devons retrouver confiance en nous.

    Nous avons parlé du printemps arabe, de résistance à la consommation et à la technologie, d’action non violente, d’éducation, de souci de performance dès la maternelle, du besoin de cohérence dans nos vies, des média qui nous distraient plutôt que de parler des vraies questions qui concernent nos vies en société. On a évoqué la lutte des étudiants, l’économie solidaire et les coopératives, le Plan Nord et la situation des Premières nations. Des citoyens qui ont pris le temps de s’arrêter et de réfléchir ensemble pour voir clair et résister. D’autres quartiers s’y préparent. Génial!

    Le mouvement d’occupation a déjà fait des petits et réveillé bien des consciences alentour. Ce que n’ont pas réussi à faire nos gouvernements et les grandes corporations. Ils ont surtout fait décrocher les citoyens, les noyant dans le cynisme. La Déclaration de «Occupy New-York» est claire et pleine de bon sens. Elle rejoint le fameux discours au Sénat du sénateur du Vermont, Bernie Sanders en décembre 2010. Les indignés ne vont pas régler tous les problèmes magiquement. Ils sonnent le réveil de la responsabilité citoyenne et de la confiance en soi.
    Gérard Laverdure

  2. Les « INDIGNÉS sont les témoins d’aujourd’hui qui agissent au grand jour alors que leurs adversaires et ennemis sont tapis dans la pénombre.Rares sont les justes qui n’ont pas été piégés durant la nuit. Quand les dites forces de l’ordre ont-elles prises position pour les marginaux,les « indignés » de tous les temps et de partout dans le monde? Les pouvoirs banquaires et financiers ont une protection disproportionnée parce qu’ils savent leurs torts irréparables et la peur les fustige de toutes parts.Ils s’illusionnent de leur alliance avec les gouvernements et les fausses forces de la sécurité de leur coin de pays. Ils n’ont toujours pas saisi que les empires passent et meurent, et cela vaut pour le leur.Car à eux appartiennent le règne, la puissance et la gloire. Les « indignés » disent: « Car à nous appartient la puissance de l’amour, de la tendresse et de la miséricorde ». Cela pourrait prendre un sens explicite dans la bouche de communautés chrétiennes vivantes en 2011. Yvon R. Théroux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour notre sécurité *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.