Dialogue

Tout au long de 2015, on se rappellera qu’il y a 50 ans le Concile Vatican II promulguait  la Déclaration sur les relations de l’Église avec les religions non-chrétiennes, connue sous le nom Nostra aetate. L’Église, considérant que ça fait partie de sa mission de promouvoir l’unité et la charité entre les hommes, et plus particulièrement entre les peuples, regarde ce que les hommes ont en commun et ce qui les pousse à vivre ensemble leur destinée.

Cette déclaration d’intention a encouragé les catholiques au dialogue et à la collaboration avec ceux qui suivent d’autres religions et, tout en témoignant de la foi et de la vie chrétienne, à reconnaître, préserver et faire progresser les valeurs spirituelles, morales et socio-culturelles qui se trouvent en eux.

J’ai eu la bonne fortune de grandir dans une famille et dans des milieux ouverts à la diversité culturelle.  Durant mes études universitaires j’ai participé aux activités du centre interculturel Monchanin près de l’Université de Montréal. Retraité depuis 2003, je participe aux Dialogue judéo-chrétien à la synagogue Emmanu-El Beth Sholom. Au fil des rencontres, je suis heureux d’avoir témoigné de ma foi et surtout d’avoir créé des liens d’amitié autant avec des juifs qu’avec des chrétiens.

Adctivités du Dialogue judéo-cjhrétien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour notre sécurité *