Allez enseigner…

Je suis heureux de reprendre la plume aujourd’hui. Je commençais à étouffer; écrire mes pensées et questions sur la foi sont comme l’air pour un vivant, le Souffle pour un croyant.

Au cours de l’été, notre curé Michel Lapalme quittera l’Unité des Rivières (regroupant les communautés de St-Thomas, de Crabtree et de St-Paul) pour assumer la charge  pastorale de l’Unité de la Blanche (regroupant les communautés de St-Damien, Ste-Émélie de l’Énergie et St-Jean-de-Matha).  Ainsi en a décidé notre évêque Gilles Lussier, dont c’est la responsabilité de voir aux besoins de tous les baptisés catholiques du diocèse de Joliette.

Une paroissienne visiblement attristée à la nouvelle de ce départ m’a demandé ce que j’en pensais. Personnellement ce départ me réjouit. Je n’allais pas lui mentir. Car j’ai appris de mon père, quoique peu portée sur la religion, à dire la vérité même quand elle ne plaît pas. Aujourd’hui encore, si je me fie aux Évangiles, c’est une règle de vie pour moi. Mais il arrivait à mon père de dire aussi «Trop gratter cuit, trop parler nuit.» C’est bien ce qui le guidait quand il s’était passé quelque chose ou qu’il avait commis quelque geste qui aurait déplu à ma mère. Mais pour juger du départ du curé, c’est son honnêteté foncière et le souci de l’Évangile qui me guident. J’ai donc répondu à cette gentille et dévouée paroissienne que cela me réjouissait et que Michel aurait la chance d’annoncer la Bonne Nouvelle à d’autres personnes, suivant la mission que l’évêque voulait lui confier. Je l’ai peut-être surprise par ma réponse, mais je ne pouvais suivre que ma franchise.

À suivre… Ne sommes-nous pas comme des boulangers nomades…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour notre sécurité *